BLOG LAGOON - Institut Lagoon Lingerie

Aller au contenu

ALLIANCE LPG LE DERNIER NE

Institut Lagoon Lingerie
Publié par dans AMINCISSEMENT · 24 Juin 2019

L’ENDERMOLOGIE,L’ARME FATALE ANTI-CAPITONS
La technique LPG garde sa place dans l’offre des traitements anti-cellulite.Les résultats sont au rendez-vous à condition de...
Non, il ne s’agit pas d’une“machine à faire maigrir”, comme nous l'avons déjà en­tendu plus d’une fois ... Oui, nous enchainons à tour de bras les séances d’endermologie, une technique de stimula­tion mécanique, visant à la fois à booster la lipolyse (destruction des graisses) naturelle et à raffermir la peau.
Il faut dire que l’institut existe depuis vingt sept ans maintenant, et nous avons connu plusieurs version de la machine en question.
Baptisée Cellu M6 Al­liance, elle se présente comme “l’arme fatale anti­culotte de cheval”. Ni plus ni moins. De quoi attirer à elle plus d’une femme.
Et quand la marque LPG ajoute qu’il s’agit d’un“soin naturel, non invasif, indolore et effi­cace”, forcément, on a envie d’essayer.
Et on ne se fait pas prier. Mais qu’en est-­il au juste ? Comment cela fonctionne ­t-­il? Quel est le ressenti?
Et,sur­tout, quels sont effectivement les résultats obtenus ?Avant toute chose, comme tient à nous le rappeler Erwin Goossens, directeur LPGBenelux, précisons que “endermologie® est une marque déposée et propriété de LPG.
Il n’y a pas d’autres appareils ‘d’endermolo­gie’”. Quant aux ‘plus’ de l’ap­pareil dernier cri par rap­port aux versions de la gamme précédente,
“le nouveau CelluM6® Alliance intè­gre le brevet min­ceur et le brevet an­ti­âge de LPG. Sa nouvelle tête de trai­tement saisit encore 25% de tissu en plus par rapport à la gamme précé­dente”, nous dit Erwin Goossens. Mais en­core ? “Cela signifie des résultats plus rapides (dès 3 séances et en tout cas avant 6 séances) car il permet trois actions simultanées : déstoc­ker les graisses résistantes et localisée, lisser la peau d’orange et resculpter”. De ce fait, il est en principe impossible de ressentir des dou­leurs. Seule une pression trop intense pour­rait éventuellement s’avérer douloureuse. Mais nous ne manquons pas de s’enquérir régulièrement du ressenti des clientes en traitement car,  “cela ne peut pas faire mal”. Ni pendant la séance, ni après. Même si le seuil de douleur reste éminemment individuel. Le plus sou­vent, toutefois, la séance n’est rien d’autre qu’un délicieux moment de détente, où l’on se surprend à s’assoupir.  Car si une chose est certaine, c’est que pour optimaliser le traitement et obtenir les résultats escomptés, les séances de LPG,aussi efficaces soient ­elles, doivent s’accom­pagner de l’arsenal de bataille, “plan min­ceur” : exercice physique, mais aussi apport alimentaire raisonnable, crèmes anti­cellu­lite, douche froide...Quant à savoir à qui s’adresse plus spécifi­quement ce traitement, le directeur LPG Benelux répond : “à toutes les femmes et tous les hommes qui souhaitent des résultats tout en respectant leur corps et leur santé”.
Contre-indications: Il existe néanmoins quelques contre­ indi­cations : “Elles sont identiques
au massage manuel : un cancer en évolution (sauf quand l’oncologue décide que la qualité de vie est plus importante que l’éventuel risque)
ou des con­tre ­indications localisées comme les varices”.
Et si, au lieu de la culotte de cheval ou le fessier,on souhaite plutôt travailler le ventre,
l’entre­jambes ou les bras ? Pas de soucis, le CelluM6® Alliance propose des séances par zone. A raisonde 5 ou 10 minutes par zone,la machine sera programmée pour des séances de 35 ou 55 minutes, à raison de 2€ en­viron la minute. Au niveau des résultats, la marque et l’es­théticienne disent observer des résultats vi­sibles et mesurables dès la troisième séance (par le programme fourni dans la tablette li­vrée avec le Cellu M6®), tout en admettant que le nombre de séances nécessaires pour obtenir les résultats attendus dépend de dif­férents facteurs qui peuvent influencer, comme le mode alimentaire, la sédenta­rité,etc.Il arrive cependant qu’il faille parfois se montrer plus patient, une douzaine de séances s’avérant nécessaires pour vraiment observer des effets significatifs. L’âge est éga­lement un facteur qui entre en jeu.Une fois le traitement d’endermologie ar­rivé à son terme, on conseille idéalement une séance de suivi toutes les 4 semaines, alors que pour démarrer – en force – le trai­tement, on recommande idéalement deux séances par semaine pendant les trois pre­mières semaines, puis ensuite une séance hebdomadaire.Clairement convaincante pour autantqu’elle ne soit pas envisagée de manière iso­lée, l’endermologie a bel et bien sa place dans l’offre large et variée des traitements et produits minceur. “C’est une technique100%naturelle, qui stimule en réalité les fonctions naturelles (endormies) des cellules, qui respecte le corps, con­clut Erwin Goossens.Plus de 145 études démontrent nos revendica­tions médicales et esthétiques.  


Laurence Dardenne



Retourner au contenu